15 marzo Aosta

CONCERT DE LA VALLÉE

Premier concert des Nomadi dans une ville historique et très chic, c'est à dire la ville d'Aoste. Sur une plaque de l'Hotel de Ville on peut lire:”Ni au delà, ni par ici, mais dans ses montagnes”; pour indiquer la particulierité de cette identité montagnarde. Le Mont Blanc, ici proche, surveille la ville de sa altitude de 4810 mètres. Trés jolie la vieille ville d'Aoste avec ses ruines romaines (le vieux nom d'Aoste, n'oubliez pas, a été « Augusta Praetoria ») et les vielles maisons. Et Aoste, par sa position geographique a maintenu sa identité savoiarde avec sa nature de bi-langage..

L'organisation du concert (gratuit) est voulue par l'admistration municipal d'Aoste dans une serie de celebrations pour les 50 ans de vie de l'équipe anglaise des Beatles. L'endroit choisi pour l'exhibition des Nomadi est la merveilleuse Place Chanoux: le salon de la ville avec une architecture unique. Du côté de la place, la Rue Jean Baptiste de Tiller qui est la rue lumière avec ses magasins et ses bistrots. Beaucoup du mond se promene dans l'attente de l'arrivée des chanteurs et l'exhibition musicale du prestigeux group italien.

Nous sommes arrivés à l'apres midi avec la caravane de service pour eux et pour aider M.Abbate pour les différentes activités de preparation logistique. Les conditions météorologiques sont acceptables: un peu de soleil avec quelque rafale de vent. Temperature de 14 degré. Vers le soir, les membres du groupe, sont arrivés. Beppe Carletti et Sergio Reggioli avant. Plus tard voilà Danilo Sacco, Massimo Vecchi, Daniele Campani e, pour dernier, avec sa caravane, Cico Falzone. Ils se sont preparés avec temp environ les fans et à dix-huit heures la répétition est commencée avant quelche douzaine de spectateurs.

Plus tard ils sont allés dîner dans un bon restaurant voisin. En hâte, parce que il faut commencer le concert: à 23 heures il faut absolutement terminer la musique pour respecter la loi locale. Et alors a huit heures et demi, avant à peu près 3000 gens, les Nomadi ont commencé le concert au-dessous de spectaculaires lumières de Place Chanoux. Première chanson “Comment vous pouvez juger”, puis la nouvelle “Ma terre” et “Ou on va”. Grand entousiasme du public. Et encore “Je veux vivre”, “Le pays” et “Lontain”. Une surprise, la chanson “J'ai défendu mon amour” qu'il est une “cover” de Night in white satin des Moody Blues du 1968. L'exhibition est impeccable. La soirée glisse rapide avec autres bonnes propositions musicales: “Matelot de vingt ans”, “Marche, marche”, “Good-Bye”, “Etoile aveugle” pour arriver à la fin avec les pièces finales “Chanson pour une amie”, “Dieu est mort” et leur chanson principale “Moi vagabond”. Le groupe des Nomadi a confirmé sa consistance et sa professionalité: il faut revenir volontiers à les réécouter en faisant une vojage en Italie pour encore un autre concert de ce groupe fantastique.                                                  Au revoir.                    Georges